Certains lieux nous transportent. Comme le plateau des Gras, situé en Sud Ardèche, tout près de la Provence, qui se couvre de lavandes en début d’été, par exemple. Kz kz kz kz kz … les cigales se joignent à nous ! Pour sûr, entre lavandes et cigales, tous nos sens sont en éveil…

Voir les lavandes entre Gras, Larnas et Bidon

Ah les champs de lavande qui dansent au gré du vent léger ! Qui peut résister au plaisir de s’arrêter pour les prendre en photo, casser quelques tiges pour en faire un bouquet. Égrainer et écraser entre deux doigts ses petites fleurs si délicates, fermer les yeux pour mieux s’enivrer de cette rencontre, et même porter à ses lèvres cette saveur que l’on mettra dans les croquants aux amandes…Oui vraiment il est des bonheurs simples, la lavande en est un tant elle exulte nos 5 sens. Un autre arrêt s’impose : à la distillerie… Si l’on prend un peu de temps, les hommes qui la domestiquent vous en promettront sur ses bienfaits thérapeutiques !

A peine à 300 mètres d’altitude, situé entre Gras, Larnas et Bidon, ce plateau-là a tout l’aspect que son nom évoque, tout en gardant la personnalité qui est propre aux paysages calcaires du sud : il fleure bon la garrigue ! La farigoule et le cade, le buis et le chêne vert s’étendent à perte de vue, jusqu’au pied du massif de la Dent de Rez.

Matthieu Dupont

Rendez-vous avec un producteur de lavande

Anne est partie à la rencontre de Claude Chautard, botaniste et producteur de lavandes sur le Plateau des Lavandes. Un beau moment de découverte au milieu des champs… 

Admirez la vue depuis la Dent de Rez

Massif nommé ainsi pour sa forme en dents de scie. Pour magnifier le tableau, il suffit de grimper en haut du point culminant, à 719 mètres. Malgré son altitude modeste, le panorama est remarquable ! Une vue à 360 degrés s’offre à nos yeux ébahis : la vallée de l’Ardèche, le plateau du Laoul, la vallée du Rhône, du Mont Aigoual au Pilat en passant par le Mont Lozère, du Grand Veymont au Mont Ventoux en passant par les Trois Becs, voilà une lecture de paysage qui laisse songeur…. Avec un peu de chance, les oiseaux, papillons, jolies petites chauves-souris protégés sur ce site Natura 2000 viendront faire éloge de leur habitat naturel ; et pour sûr une belle Aubrac (qui contribue avec son troupeau au maintien d’un milieu ouvert) nous fera de l’œil.

Ce plateau a, depuis plus de 10000 ans, a toujours été un lieu de prédilection pour l’homme. On comprend pourquoi…