Cover

Mousquetons et baudriers

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest

Grimper, s’élever, effleurer le sommet des arbres ou des corniches. Crapahuter, ramper et randonner entre argile et stalactites à des kilomètres sous terre. Sur les sommets ou sous terre, vivez des expériences uniques qui allient adrénaline et fous rires pour tous.

Sur les hauteurs : escalade et accrobranche

L’escalade est possible sur des parois gigantesques au cœur de la Réserve naturelle des Gorges de l’Ardèche. La réserve est  règlementée et surveillée par des gardes officiels, il faut penser à bien se renseigner sur les consignes à respecter.

Une quarantaine de voies est répertoriée, dont notamment les sites du Ranc Pointu ou de la falaise de Saint-Marcel-d’Ardèche (à proximité de la grotte). Les grimpeurs chanceux pourront apercevoir vautours ou circaètes Jean-Le-Blanc de très près.

D’autres voies de belle ampleur sont à découvrir : la Sainte-Beaume et la Conche  à Saint-Montan, le Rimourin caché au cœur d’un vallon qui abrite le ruisseau du même nom et celui de la Tour Saint-Martin à Viviers.

 

escalade-ardeche-famille

Une autre aventure sportive inoubliable, l’accrobranche, à partager en groupe ou en famille. Parcours vert, bleu, rouge ou noir, tout le monde s’y amuse. Ce n’est pas rien que d’affronter ces hauteurs pour les non initiés, de grimper jusque la pointe des chênes ou des pins, d’avancer sur les parcours d’arbre en arbre sur des cordes et des câbles attachés par des mousquetons et des baudriers pour seule sécurité. Et que de sensations sur les tyroliennes, traversant parfois l’Ardèche ou des canyons !

Sous terre : des spots idéals pour la spéléogie

Les spécificités géologiques du sud Ardèche en font un terrain de jeu exceptionnel pour les spéléologues. Des guides proposent de vous faire partager leur passion du milieu souterrain avec des parcours adaptés, même pour les débutants et les enfants. Parmi les spots les plus importants, la grotte de Saint-Marcel fait figure de pionnière et accueillit des explorateurs du milieu souterrain dès le XIXe siècle. Son entrée naturelle forme un tunnel sous terre dans lequel on marche debout sans difficulté. Il s’étend à perte de vue, sous la route des Gorges de l’Ardèche et donne accès au plus grand réseau souterrain d’Ardèche (57 km répertoriés à l’heure actuelle). D’autres expériences de spéléologie sont également possibles à l’Aven d’Orgnac, à la Grotte de la Salamandre ou dans des sites plus confidentiels et accessibles avec un guide spéléo.

La parenthèse d’une sortie spéléo

speleologie-enfant-ardeche

Combinaisons et casques de rigueur…. Enfilez vos habits de lumières. De petites chauves-souris sont accrochées aux parois hautes. Au bout du tunnel, une échelle de plus de 15 m adossée à une paroi, il faut monter. Les moins téméraires prennent une profonde inspiration. L’un après l’autre vous vous attachez au matériel de sécurité et grimpez. Tout en haut l’aventure commence ! A présent, il va falloir mériter l’expérience, se faufiler entre les parois étroites, avancer sur les roches et l’argile glissantes. Déconnectés du monde, vous avancez, émerveillés par les stalactites et les stalagmites façonnées goutte après goutte avec le  temps. Étonnant, une tyrolienne traverse une des grandes salles. A mi-parcours, une pause.  Les lampes frontales s’éteignent quelques minutes et laissent ressentir l’immensité du monde souterrain, son calme envahissant et l’obscurité profonde que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Pas un bruit, pas un son, aucune source de lumière. Troublant. Profitez de cet instant privilégié partagé dans ces lieux hors du commun. Quel que soit le parcours choisi et le niveau de difficulté, vous ressortez après une ou plusieurs heures de visite avec la conviction d’être partis à peine quelques instants...