Cover

La Combe d’Arc et les Gorges de l’Ardèche

Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on Pinterest

La rivière a sculpté au fil des millénaires une arche naturelle qui est aujourd’hui l’emblème des Gorges de l’Ardèche.

Paysage du site classé du Pont d’Arc

Autrefois point de passage pour traverser la rivière, le Pont d’Arc est devenu un haut lieu du patrimoine naturel. Les grottes de la falaise du Cirque d’Estre ont servi d’abri aux hommes préhistoriques : faciles d’accès, orientées plein sud et surplombant une combe fertile. Celle-ci est l’ancien méandre de la rivière qui s’est transformé en terre cultivée par l’homme depuis le néolithique.

Le paysage contemporain des Aurignaciens ressemblait beaucoup à l’actuel. L’entrée préhistorique de la Grotte Chauvet se trouvait au-dessus de la combe, un passage emprunté par les hommes et les animaux. Le lieu était facile à repérer grâce à la proximité de l’arche.  Un moment émouvant devant l’entrée de la grotte sous un immense porche ouvert sur la combe d’Arc. L'accès est fermé au public pour conserver ce magnifique trésor de l'art pariétal, en revanche une reconstitution de la grotte Chauvet, La Caverne du Pont d'Arc, permet aux visiteurs de découvrir ce chef-d'œuvre unique au monde.

vallon-pont-d-arc-rive-droite-ardeche

Le Pont d’Arc, porte d’entrée d’un majestueux canyon

L’eau a percé la roche, créant ainsi cette arche calcaire de 60 mètres de haut sous laquelle la rivière s’écoule pour traverser les Gorges de l’Ardèche sur une trentaine de kilomètres jusqu’à Saint-Martin-d’Ardèche.

Site classé Réserve Naturelle Nationale

Le Pont d’Arc et les Gorges de l’Ardèche forment l’un des sites naturels les plus remarquables de France. Touristes, randonneurs, kayakistes et autres visiteurs se régalent devant un paysage imposant et sauvage composé, entre autres, de grottes et d’avens, de chênes verts et de garrigue.

Depuis 1980, les Gorges de l’Ardèche sont classées Réserve Naturelle Nationale. Actuellement, le Syndicat mixte de Gestion des Gorges de l’Ardèche a pour mission principale de protéger l’exceptionnelle flora et faune du site : aigle de Bonelli, vautour percnoptère, faucon pèlerin, loutre, castor, genette…

Voie de navigation utilitaire et de plaisance

Dès l’époque romaine des embarcations descendent régulièrement jusqu’au Rhône sur cette rivière réputée non navigable.

Au temps dit « des Romantiques» naît le désir de découvrir les Gorges de l’Ardèche pour le plaisir.

Ces premiers visiteurs s’aventurent sur une barque traditionnelle accompagnés d’un batelier dans un paysage alors inconnu. En 1912 un équipage parisien se lance dans une descente des Gorges. En 1958 un Vallonnais propose pour la première fois des kayaks en location.

A partir des années 1960 la descente des Gorges devient un rendez-vous incontournable des adeptes de sports d’eau vive et des simples amateurs.